Crise : le groupe Rodriguez fait le YoYo

jan 13, 2009   //   by Benoit (Boatiful)   //   Nautisme  //  No Comments

L’action de Rodriguez Group a clôturé en hausse de plus de 65% à 4,95 euros lundi (apres avoir perdu pres de 94% de sa valeur) dopée par des rumeurs d’accord sur le refinancement de sa dette bancaire.

« A la suite des mouvements de forte hausse et des volumes d’échanges importants observés ces derniers jours sur le titre Rodriguez Group, la société confirme n’être en possession d’aucune nouvelle information susceptible d’expliquer ces mouvements », a indiqué le groupe dans un communiqué qui précise que le groupe familial Rodriguez n’est pas intervenu dans ces mouvements.

La valeur signe de loin la meilleure performance du SRD, après un plongeon de près de 94% l’an dernier. Le titre a vu sa valeur multipliée par près de trois en l’espace de seulement quatre séances, dans des volumes particulièrement étoffés. « Près de 200% du flottant ont changé de mains entre vendredi et aujourd’hui, ce qui est absolument gigantesque« , commentait un analyste avant la parution du démenti.

« Il y a plusieurs hypothèses pour expliquer la hausse du titre. La première, la plus plausible, c’est qu’il s’est passé quelque chose du côté du refinancement de la dette », a précisé cet analyste qui a souhaité garder l’anonymat. Il a également évoqué une possible réorganisation du haut de bilan de l’entreprise avec la mise en place d’une structure de défaisance pour les bateaux d’occasion.

Le groupe de yachts de luxe, lourdement déficitaire au titre de l’exercice 2007-2008, avait annoncé, le 17 décembre, ne plus respecter ses covenants bancaires et avoir entamé des discussions sur une restructuration de sa dette (150 millions d’euros, pour des fonds propres de 79 millions).
Rodriguez, très impacté par l’aggravation de la crise financière, a vu son chiffre d’affaires plonger de plus de 70% au 4e trimestre de son exercice 2007-2008 en raison de l’annulation de nombreuses commandes de bateaux et a, comme anticipé par les analystes, essuyé une lourde perte annuelle.

Apres un salon nautique de Barcelone pas génial et un Nautic de Paris plus que morose, l’année 2009 va être dure pour les chantiers…

Leave a comment